Tous les nouveaux articles>Diva, la reine de l’inattendu !

Diva, la reine de l’inattendu !

Diva, la reine de l’inattendu !

Pour vous conter notre état d’esprit par rapport à la naissance de Kaizen, il me faut d’abord faire un retour en arrière pour mieux vous parler de sa mère.



Diva rencontra Rasta pour la première fois au printemps 2018. Mais plusieurs mois après son retour, alors qu’on voyait Frimousse s’arrondir, nos doutes commençaient à se mettre en place quand à sa gestation. A notre demande, le vétérinaire fit alors une prise de sang, qui une fois analysée, les confirma. Seule Frimousse allait ânonner en 2019. Pourtant la et même les saillies avaient bien eues lieu et ses chaleurs n’étaient pas revenues le mois suivant. Mois durant lequel elle garda un amour platonique avec le beau Rasta. Selon le vétérinaire, elle avait dû perdre le petit entre le second et le troisième mois. Et à ce stade, cela ne laisse aucune trace dans le pré et encore moins sur elle.



Au printemps suivant, Rasta refusa de façon très marquée les avances de Quiquine. Elle s’intéressa alors au fils de ce dernier, qui a répondit favorablement, mais il n’était pas encore assez mâture pour que cette aventure soit fertile. Elle rentra donc à la maison mais sans projet de naissance. Le temps de nous en assurer1 et Diva retourna voir son amour de vacances pour deux mois. Nous sommes alors le 22 septembre 2019. Autant dire que ces deux belles paires d’oreilles sont ravies de se retrouver dès l’ouverture des portes de la bétaillère. A ce moment là, aucun bipède ne les intéresse, ils ont bien mieux à penser.



Dans les mois qui suivent son retour, à nouveau elle sème le doute. Elle taquine parfois les mâles ou se laisse taquiner et réagit aux chaleurs des autres ânesses. Elle devrait pourtant y être indifférente. Et son ventre ne s’arrondit pas. Elle est jeune et il s’agirait de sa deuxième gestation, ce dernier point est donc normal. Mais quand même, nous ne savons sur quel pied danser. Ajoutons à cela le fait que nous ne connaissons pas l’origine de sa cicatrice située à côté de la queue et près de la vulve et qu’un soucis lors de la première mise-bas restait une hypothèse pour expliquer le handicap de sa première fille Guimauve, et nous voilà en train de l’imaginer devenue stérile.



Bref, il y avait trop de questions dans nos têtes. Nous décidâmes alors de faire un test urinaire2 car notre vétérinaire n’avait pas prévu de tournée par chez nous à ce moment là. Lors de la troisième tentative de récupération d’urine, elle testa notre patience pendant près de 6h jusqu’au moment où elle n’arriva plus à se retenir. Tout cela pour un résultat négatif.



Nous sommes en mars et nous prenons alors deux décisions. Amener deux ânesses chez Aurora au printemps 2020 pour nous assurer la quantité de lait nécessaire pour la production de savons. Et amener Diva au pré de l’écomusée, ce que jusqu’ici nous n’osions faire pour lui éviter au maximum des trajets en bétaillère.



Nous voici au moi de juin 2020 et quand tous les ânes du pré ont une ligne à en faire pâlir des mannequins, Diva s’arrondit !

De gauche à droite : Jaspe, Frimousse, Indie, Hélios & Diva.



On se dit que de son côté, elle a finit sa croissance et de ce fait peut prendre du poids plus facilement que les autres. Mais une fois encore, nos certitudes en prennent un coup. Durant une grosse semaine on observe un peu plus son comportement. Elle est plus en retrait et mène moins le troupeau. Et ce ventre devient de plus en plus rond ! Il sonne alors le retour de Diva à la maison.

                            

Normalement la naissance devrait avoir lieu entre la fin septembre et la mi-octobre. Mais c’est sans connaître la belle pour qui tout à lieu quand il le faut pour elle et non pour arranger l’entourage (pour quoi faire d’ailleurs…).



Cependant vers la mi-août, elle commence à montrer des signes de fatigue. Rien de surprenant avec la canicule mais sa mamelle se forme dès le 22 août. Nous commençons alors notre surveillance rapprochée et annulons ou déplaçons nos rendez-vous ou permanences en boutiques pour que l’un de nous soit toujours sur place jusqu’à la naissance. Le tout en nous disant quand même que nous avons encore le temps. En reprenant les photos, Diva a la même allure que Frimousse à 3 semaines avant sa mise-bas.



   



Mais comme elle n’en finit pas nous surprendre, c’est en fermant le portail un matin de permanence que je la trouve près de la clôture de son pré toute amincie. Je m’approche et voie 4 petites pattes cachées derrière elle. Kaizen était né. J’appelle Nicolas (et prend du retard pour ma permanence par la même occasion…) qui n’en revient pas car ni à 6h pour le foin, ni à 8h au moment de faire le plein d’eau pour les ânes des autres prés, elle n’a montré signe de quoi que ce soit. Et là à 9h45 le petit bonhomme est debout, sec, nourri et est prêt à gambader. Ah ma chère Diva, que ce prénom te va bien !



                                        

Mais d’ailleurs d’où vient celui de ton fils ?


Il vient de la fusion de deux mots japonais « kai » et « zen » qui signifient respectivement « changement » et « meilleur ». La traduction française courante est « amélioration continue », que l’on peut aussi comprendre comme : ne cherchons pas la perfection dès le début, permettons-nous de nous améliorer un peu chaque jour, aujourd’hui est mieux qu’hier mais demain sera meilleur. Et c’est bien là tout ce qu’on lui souhaite dans la vie.


Et à maintenant une semaine, ce petit bouchon est d'une douceur et d'une tendresse impressionnante avec l'humain et profite que du caractère confiant et indépendant de sa mère pour parfois rester avec nous alors qu'elle s'est déjà éloignée.




1 Il faut un délai de 3 après la saillie pour pouvoir faire un test de gestation.

2 Autant dire qu’aujourd’hui nous déconseillons ces tests.

Laisser une réponse